Le Projet Educatif

1) Historique

L’institut Pickler-Loczy a vu le jour à Budapest dans la Hongrie communiste de l’après-guerre. Emmi Pickler, pédiatre hongroise (1902-1984), après avoir effectué ses études à Vienne dans les années 1920, s’est vue confier en 1946, à la fin de la Seconde Guerre mondiale, la direction de la pouponnière, secondée par le Dr Judit Falk.
Sa conception d’un bébé compétent et acteur de son propre développement se situe au carrefour de plusieurs courants de pensée. Elle retient tout d’abord de son expérience auprès du Dr Pirquet (pédiatre), l’idée selon laquelle la prévention des maladies passe par la prise en charge d’un environnement harmonieux dans le mode de vie des enfants.
Ces idées mettent en évidence les capacités de l’enfant à apprendre par lui-même dans un milieu où il est respecté et considéré pour lui-même et dans lequel il peut puiser, expérimenter à son rythme et construire activement les bases de ses savoirs cognitifs mais aussi relationnels et sociaux.
Emmi Pickler est considérée comme la grande pionnière d’une Education Centrée sur la Libre Activité du Jeune Enfant.

a) Les Principes directeursIMG

L’action de l’équipe de Loczy s’articule autour de 4 principes majeurs qui peuvent être formulés ainsi :

– Valeur de l’Activité Autonome ; Tous les enfants doivent être placés dès le plus jeune âge dans des conditions telles qu’ils puissent découvrir le Plaisir que peut leur apporter leur Propre Activité Spontanée.

– Valeur d’une Relation Affective Privilégiée et Importance de la Forme particulière qu’il convient de donner dans un cadre institutionnel ; Parce qu’ils sont en Institution, il ne faut pas leur promettre plus qu’on peut leur donner, mais ce qui est offert doit être Constant et Sûr.

– Nécessité de Favoriser chez l’enfant la prise de Conscience de lui-même et de son environnement ; Tout ceci implique que l’enfant ne soit jamais considéré comme un objet et toujours traité en sujet. On cherche à le rendre parie prenante chaque fois que l’on entre en rapport avec lui.

– Importance d’un bon Etat de Santé Physique qui sous tend mais aussi, pour partie, résulte de la bonne application des principes précédents ;

2) Les Valeurs à la Farandole

A partir des Valeurs développées par Emmi Pickler, nous souhaitons mettre en place, une pédagogie respectueuse de l’enfant dans sa singularité.

a) Principes fondateurs

Ils visent à accompagner l’enfant dans son développement global et à favoriser son autonomie.

Ces principes sont les suivants:

– Les repères de personne, d’espace et de temps afin de favoriser le sentiment de continuité chez l’enfant,

– Le respect du développement psychomoteur de l’enfant afin de lui permettre de développer ses propres compétences ainsi qu’un sentiment de confiance en soi,

– l’activité libre et autonome de l’enfant,

– l’enfant, sujet de son propre développement, dans le respect de son rythme propre,

– la verbalisation.

PA140049 (3)L’autonomie commence dès la naissance mais prend une forme particulière à chaque stade du développement. Les premières expériences de l’autonomie existent dans toute activité initiée par l’enfant lui-même, sans intervention directe de l’adulte.

Le rôle des professionnels consiste donc à accompagner l’enfant vers l’autonomie par l’observation, la parole juste, la valorisation de ses actes et le respect de son rythme.

L’observation est l’outil indispensable des professionnels pour accompagner l’enfant dans son développement quotidien.

Ainsi nous lui permettons d’agir et de découvrir en notre présence et sous un regard bienveillant. L’ouverture au monde s’effectue ainsi dans un cadre structurant.

L’activité libre et autonome nécessite implicitement l’observation qui permet d’adapter l’environnement et de le faire évoluer en fonction des besoins de chaque enfant, tout en tenant compte du groupe dans lequel il évolue.

C’est parce que l’adulte observe et regarde l’enfant que ce dernier va se sentir reconnu et ainsi jouer librement dans un espace adapté à son développement et ses compétences.